Nouvelle grille de notation
des personnels enseignants et d’éducation


Le nouveau dispositif de notation des personnels du Ministère de l’agriculture se met en place et la campagne de notation est en cours.

Si pour les personnels enseignants et d’éducation, les grands principes de notation n’ont pas radicalement changé, une nouveauté est apparue : la présence sur la fiche de notation, d’une grille d’évaluation comportant différents critères. Lors de la discussion des notes de services le SNETAP avait, dès le printemps 2004 dénoncé l’inadaptation de ces critères au métier même des enseignants et aux missions des personnels enseignants et d’éducation.

Par exemple :

Quelles missions ? Les 5 missions dévolues à l’enseignement agricole public ou la missions d’enseignement ou d’éducation ? Dans le premier cas, il faut rappeler qu’elles sont réalisées sur la base du volontariat, dans le deuxième cas, seule la réussite au concours, ou le jugement d’un inspecteur pédagogique peuvent attester de la maîtrise des savoirs. Sinon quel crédit accorder aux concours ou aux inspecteurs ?

Les enseignants ont ils tous mission d’animer une équipe ? Si le projet signifie projet d’établissement, un enseignant doit il obligatoirement adhérer au projet d’établissement et contribuer à sa mise en œuvre pour être un " bon enseignant " ?

Avec qui un enseignant doit il négocier ? Avec le directeur ses choix pédagogiques ou avec les élèves sa notation ?

A partir de quels critères le notateur pourra-t-il estimer cette capacité. Va-t-on demander aux parents et aux élèves de noter les enseignants ?

Toutes ces observations, nous les avions déjà formulées. Mais la DGER, sourde à nos remarques, n’a pas retiré cette grille. Tout juste a t’elle concédé à ajouter une colonne « sans objet » pour pouvoir exclure certains critères de l’évaluation des enseignants.

Mais qui juge qu’un critère est, ou non, sans objet ? Dans la procédure retenue, c’est le notateur. Pour nous, c’est le métier même d’enseignant, de CPE ou de TEPETA qui rend sans objet certains critères. Certaines rubriques « sans objet » doivent donc être pré-cochées !

Si la question reste ouverte sur la nécessité que figure, sur la fiche de notation, une grille d’évaluation, le SNETAP refuse la présence de cette grille là.

Il appelle donc les personnels à mentionner dans la case observation « Je conteste la présence, sur ma fiche de notation, d’une grille d’évaluation, basée sur des critères sans rapport avec ma fonction ».

En tout état de cause, même si la fiche de notation a déjà été signée, le SNETAP appelle tous les agents à demander une révision de note et d’appréciation, en saisissant le président de la CAP dans les deux mois.

C’est à partir de la manifestation du rejet de la méthode que le SNETAP pourra imposer, dans les CAP, de rouvrir les discussions.


© SNETAP-FSU 2004 - Mise à jour du  dimanche 17 octobre, 2004