La stratégie de réforme du MAAPAR

Nouveau chantage de la Fonction Publique


En présentant son projet de fusion des personnels de la filière administrative du MAAPAR lors du CTPM (comité technique paritaire ministériel) du 24 novembre 2004, l'administration a tenté de faire passer des textes au mépris des spécificités éducatives des personnels de l'enseignement agricole.

Après une déclaration préalable, le SNETAP et l'ensemble des organisations syndicales (voir le communiqué commun) ont décidé, après une interruption de séance, de quitter le Comité Technique Paritaire Ministériel en dénonçant le chantage imposé par la fonction publique : pas de requalification sans fusion.

Pourquoi la FSU est opposée à cette fusion ?

Suite à nos interventions, reconnaissant que les élus paritaires n'avaient pas été consultés, l'administration s'est engagée à leur faire parvenir les projets de décrets les concernant.

Pour le SNETAP la question de la mobilité peut être réglée autrement en assouplissant par exemple les procédures du détachement, pour lesquelles nous avons demandé des groupes de travail, et par l'harmonisation indemnitaire entre tous les secteurs du ministère. Mais sur ces questions le ministère n'apporte aucune réponse aux personnels.

Sur cette question de la fusion des corps administratifs le SNETAP appelle les personnels à débattre dans les établissements :

Avec le SNETAP, les personnels diront non au mauvais coup qui se prépare et manifesteront leur opposition en se joignant massivement à la grève du 7 décembre à l'appel de la FSU.


© Snetap-FSU 2004 - Dernière mise à jour le jeudi 7 avril, 2005 11:08