Pour une vraie refonte de la grille

Communiqué intersyndical


FSU - CGT- UNSA - FO

n'ont pas siégé à la commission des statuts du Conseil Supérieur de la Fonction Publique de l'État

Le 21 décembre, alors qu'il rejetait les revendications salariales de l'ensemble des organisations syndicales, le ministre annonçait unilatéralement des mesures dérisoires pour les bas salaires. La fusion des deux grades d'attaché principal venait d'être annoncée quelques jours auparavant.

Nos organisations syndicales ne sauraient admettre qu'à l'occasion de l'application de ces décisions unilatérales, des réformes statutaires insatisfaisantes et non négociées, qui vaudraient « solde de tout compte », soient actées par les instances paritaires. En effet, au cours des discussions sur les salaires, nos organisations syndicales ont rappelé la nécessité d'une refonte de la grille indiciaire en profondeur pour l'ensemble des catégories. Le ministre avait d'ailleurs pris des engagements en ce sens.

C'est pourquoi, nous avions demandé le retrait de l'examen de ces textes relatifs aux deux dossiers des carrières de catégorie C et d'attaché et exigé l'ouverture immédiate de négociations sur l'ensemble de la grille, portant en premier lieu sur la catégorie C dont les plus basses rémunérations vont être rattrapées par le SMIC le 1er juillet 2005.

L'administration a refusé notre demande. Face à cette volonté de passage en force, nos organisations syndicales qui représentent les deux tiers des personnels, ont décidé de ne pas siéger à la commission des statuts, ce 25 mai 2005.

Par ce geste, nous entendons exprimer notre volonté que les prochaines rencontres qui doivent débuter le 8 juin, traitent effectivement des revendications portées par les personnels dans les actions de grève et de manifestations depuis le mois de janvier 2005.

Fait à PARIS, le 25 mai 2005


© Snetap-FSU 2005 - Page crée le mardi 5 juillet, 2005 - Dernière mise à jour le mardi 5 juillet, 2005 19:00