Le 10 mars
Éducation, recherche, services publics, privé

Tous ensemble dans l'action


Refus des suppressions de postes, abandon du projet de loi d'orientation sur l'école, du projet de LOP sur la recherche et l'innovation, exigence de négociations sur nos propositions pour un service public d'éducation qui assure la réussite de tous les jeunes, défense du pouvoir d'achat des actifs et des retraités, défense des statuts et des services publics, refus de l'allongement du temps de travail, refus des transferts de missions et de personnels,.…, les mobilisations se multiplient : elles manifestent une volonté croissante d'agir, de ne pas laisser passer de nouvelles régressions, de faire aboutir des revendications. Elles touchent les personnels de l'éducation, les fonctionnaires, les agents des services publics, les salariés du privé, les jeunes.

Le seule réponse du gouvernement à cette mobilisation massive a été l'affirmation qu'il poursuivrait la même politique ! Non seulement il ignore les revendications mais il avance des mesures qui constitueraient des régressions supplémentaires..

La FSU se félicite des appels unitaires dans la fonction publique et l'éducation pour une nouvelle journée de mobilisation le 10 mars ; elle se félicite également de l'appel de la FCPE à une journée « Ecole morte » ce jour là. Cette journée doit être l'occasion d'une action d'ampleur associant salariés du public et du privé :

La FSU appelle les personnels de l'éducation et des services publics à participer massivement à la grève le 10 mars et à manifester pour leurs revendications :

Elle apporte également son soutien à la journée de manifestation des lycéens du 8 mars et à celle des personnels de la recherche et de l'enseignement supérieur le 9 mars. Elle appelle les personnels à débattre des suites de l'action dans les assemblées générales le 10 mars.


© Snetap-FSU 2005 - Page crée le jeudi 3 mars, 2005 - Dernière mise à jour le jeudi 3 mars, 2005 9:50