L'enseignement agricole public
en danger


Toujours moins de moyens pour le service public

Cette pénurie de moyens est durement ressentie dans l'enseignement agricole public.

Au lycée Charlemagne, elle se traduit par :

Et, à l'avenir, se profilent :

Nous reclamons des moyens financiers et humains pour assurer un enseignement public de qualite.

LA LOI FILLON, dans sa version actuelle, ne répond pas aux inquiétudes des élèves, des enseignants et des personnels : un enseignement professionnel en danger, un manque d'ambition et de moyens pour faire réussir les élèves, la suppression de pratiques pédagogiques novatrices et appréciées (TPE).

Nous refusons que, de nouveau, une loi qui determine l'avenir du systeme educatif soit adoptee dans l'urgence et sans debat.

Les représentants des personnels,
des parents d'élèves et des élèves
du LEGTA Charlemagne


Le LEGTA Charlemagne se trouve à Carcassonne


© Snetap-FSU 2005 - Page crée le lundi 14 mars, 2005 - Dernière mise à jour le lundi 14 mars, 2005 18:15