Mobilisation et Action à la Rentrée

Communiqué du Bureau National


Le SNETAP et ses militants ont, tout au long de cette année scolaire, mené le combat contre la politique de réduction des moyens du ministère et de la DGER et dénoncé ses effets dévastateurs pour l’enseignement agricole public (EAP), ses élèves et ses personnels :

Les conditions annoncées pour la préparation de la rentrée 2005, avec de nouveaux gels ou regroupements de classes et la poursuite du plafonnement des recrutements, nous ont amenés à interpeller à nouveau la DGER sur ses orientations, qui conduisent à l’affaiblissement et au déclin progressif de l’EAP alors que les mêmes contraintes ne sont pas imposées à l’enseignement privé.

L’annonce, dans ce contexte déjà très tendu, et curieusement au lendemain du référendum, d’une mesure de régulation budgétaire (gel ou annulation de crédits) à hauteur de 25 millions d’euros pour l’enseignement agricole, constitue une provocation supplémentaire et doit conduire les personnels de l’EAP à se mobiliser et à agir dans l’unité pour défendre le service public d’enseignement agricole et exiger les moyens nécessaires à l’accomplissement de ses missions et en particulier de la première d’entre elles, l’accueil et la formation des jeunes qui en font le choix et souhaitent y acquérir un diplôme et une qualification.

Le Bureau national du SNETAP, réuni les 1er et 2 juin, propose d’appeler à la grève à la rentrée 2005 et décide de consulter le Conseil Syndical National, qui a seul pouvoir de décision en ce domaine.

Il informera les personnels dès la fin de cette consultation. Il les appelle d’ores et déjà à se réunir à l’occasion des réunions de fin d’année afin de préparer une action forte pour la rentrée. Il les appelle à alerter les parents d’élèves sur les effets négatifs des orientations ministérielles pour la réussite de leurs enfants.

Il appelle les secrétaires de section à la plus grande vigilance en ce qui concerne l’évaluation des besoins réels des établissements, afin de favoriser le réemploi des agents contractuels. Il appelle les enseignants titulaires à refuser les heures supplémentaires, conformément au mandat du SNETAP, notamment chaque fois que la somme de celles-ci dans une discipline donnée équivaut à un mi-temps ou davantage, afin de favoriser le maintien ou la création d’emplois.

Il appelle les personnels de l’EAP à se rassembler et à agir tous ensemble pour la défense de l’enseignement agricole public.

Paris, le 2 juin 2005


* ARF : Association des Régions de France, qui regroupe les présidents des conseils régionaux


© Snetap-FSU 2005 - Page crée le samedi 4 juin, 2005 - Dernière mise à jour le samedi 4 juin, 2005 10:15